De l’art de se jeter
aux Goudes

Plouf !

« Oh fan ! Qué cave ! Et va te jeter aux Goudes, aaah ! » Combien de fois, à 0h12, après 12 minutes de tentatives aussi ratées que la dernière couleur de Griezmann et déjà quatre lignes grillées pour trouver le Motchus du jour, vous avez cru entendre la méchante voix de notre maître à tous, Monsieur Claude, vous tacler par derrière tel un Di Meco avant sa période Oasis ?

Saviez-vous qu’au-delà de l’injonction, se jeter aux Goudes relève désormais de la pratique artistique et deviendra même discipline olympique à compter des Jeux de 2024 ?

À voir le nombre de rhénés qui se mangent tous les jours le front contre les cases bleues et jaunes avant de crier victoire au cinquième essai, gageons qu’il y aura moulon de compétiteurs, prêts à se rouinter la bouche aux prochaines sélections. D’ailleurs, tè la dernière fois qu’on a pris le 19 – c’était un jeudi, on s’en souvient tarpin bien -, on a déplacé notre tafanari jusqu’au bout des rochers pour bader le phénomène.

Jeteur amateur, vé la grâce du saut en quatre étapes, aguinté par notre objectif et présenté ici en exclusivité pour « GoudePlus ». Y a rien là ?

Viens !

Abonne-moi ! 

Oh tu veux recevoir la niouzeletteur, plutôt ? Abonne-toi, c'est aouf.

CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ :

12 + 8 =

LinkedIn
Share
FbMessenger