Retour sur la conférence Motchus de Médé

Va jouer ah…

Mardi soir s’est tenue à la Bibliothèque de l’Alcazar la conférence de Médé sous les auspices du comité du Vieux Marseille. Le thème : Motchus, évidemment ! Doit-on y voir une mise en jambes avant son intervention du 32 avril à l’entrée des Goudes ? Tant…

C’est donc dans une salle bondée comme le 19 un dimanche matin que Médé a expliqué à un auditoire tout ouïe (ou plutôt, tout sonotone) la genèse du jeu depuis la mise en ligne par Jonamaths du code source de son SUTOM et la rencontre avec Denis Baubiat.

Loin de nous l’idée de vous refaire toute la conférence. Non, après tout, vous n’aviez qu’à venir, hein à 17h un mardi, à l’Alcazar, si vous vouliez un topo sur le jeu en général, sur la mise en ligne en 24h du site, sur le pic de 22.000 connexions au plus fort du délire… Loin de nous aussi l’idée de vous présenter les subtilités du jeu et de la base des 2161 mots choisis par Médéric : si vous lisez Goudes Plus c’est que vous quand même avez atteint la sélection des championnats du monde d’engambi à Motchus, catégorie roumégueur.

Non, ce qu’il faut vraiment retenir de cette conférence c’est d’abord la consécration de Jean-François Trucchi et d’Olivia Christophe dans cette catégorie roumégueurs en chef puisque ces deux mains de pati ont été affichés, c’est le cas de le dire, sur leur art de remettre en cause les graphies et les origines exactes de tous les mots. Et Médé de nous moucher avec un : « si on ne mettait pas toutes les graphies et si on s’en tenait aux mots purement marseillais, uniquement marseillais et parlés qu’à Marseille on tournerait sur 10 mots ». Et on n’en serait pas là, tous les matins au petit dej ou tous les soirs à minuit.

Et ce qu’il faut aussi surtout retenir ce sont les perspectives nées de Motchus : à savoir la création de produits dérivés (on reconnaît bien là l’esprit capitaliste ultra-libéral de Médéric) et surtout, et enfin, même, la création de Goudes Plus. Ou comment des siphonés du jeu ont fini par monter leur propre gazette dans un esprit Gorafi.

Et cette reconnaissance, déjà affichée sous forme d’un lien « lisez Goudes Plus » sur la page web du jeu depuis une semaine, elle va droit au cœur de la rédaction de Goudes Plus. De quoi patienter un peu avant d’aller caguer à Endoume.

Olivia Christophe.

 

Viens !

Abonne-moi ! 

Oh tu veux recevoir la niouzeletteur, plutôt ? Abonne-toi, c'est aouf.

CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ :

11 + 14 =

LinkedIn
Share
FbMessenger