Tous niaïs sous la même étoile

Culture | 0 comments

Petite reprise de notre compositeur Christophe de la chanson d’IAM !

La vie est belle,
Motchus nous en écarte
Joue pas avec la mémé des Accates
Balèze ou tronche d’aï, on finira toujours par marquer mal
Pardji, on est tous niaïs sous la même étoile

Pourquoi fortune et infortune,
Pourquoi je dois aller aux Goudes pourquoi lui fait son Motchus en une
Pourquoi je dois prendre le 19 pour aller me jeter
Pendant que lui fanfaronne alors qu’il n’a fait qu’espincher
Le brindou est une belle femme qui n’épouse pas les tòtis
Sinon pourquoi suis-je là tout seul marié sans le gaoubi
Pourquoi pour lui les cases sont rouges
Pour moi c’est bleu ou jaune, escagassé, presque agacé, je finis en nuit blanche
Pourquoi pour lui c’est tafanàri
Pour moi t’enleves le taf, me reste plus que le narri
Pourquoi pour lui c’est straïque à foison, pour moi les bas-fonds
Pour lui la gloire, pour moi spoilice en faction Je dois me débrouiller avec mes dicos certains soirs,
Honorat, Blanchet, Bouvier, j’en ai plein les placards,
Pourquoi moi quand je plonge, lui trouve à l’aise
Tous ces – -/6 auxquels je pense en arrivant sur la falaise
Pourquoi j’trouve pas espéloufide
Pourquoi je tire six pans de brigues
Pourquoi dans le bus on s’esquiche Et pourquoi pour une fois c’est pas moi qui fais les sandouiches

Le marseillais c’est du français ouais

Mais c’est quand même plus simple quand dans la marmite, minot, t’y es tombé Certains brillent plus que d’autres mais dans ce grand oaï
On finira toujours à l’apéro autour d’un flaï La vie est belle, Motchus nous en écarte
Joue pas avec la mémé des Accates
Balèze ou tronche d’aï, on finira toujours par marquer mal  
Pardji, on est tous niaïs sous la même étoile

Crédit Photo : devine…

Artchicles qui pourraient vous intéresser aussi !

Vé aussi

Il fait un vent à …

Nous connaissons tous la truculente expression imagée : “Il fait un vent à décorner les cocus”. Eh bien savez-vous qu’en parler marseillais et provençal deux expressions proches sont attestées ?
“Il fait un vent à derrabber la queue aux ânes” et “Il fait un vent à débaner les chèvres (ou les cabres ce qui revient à la même chose)”.
Claude se propose de filer la métaphore avec cette expression venteuse en incluant un mot déjà sorti à Motchus ou une variante de ce mot.

read more

Viens !

Abonne-moi ! 

Oh tu veux recevoir la niouzeletteur, plutôt ? Abonne-toi, c'est aouf.

CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ :

1 + 2 =

LinkedIn
Share
FbMessenger