Quelle nutrition pour bien faire son Motchus ?

Goût de plus | 1 comment

Par olivia

Les marathoniens, les grands en tout cas – mais y a-t-il de petits marathoniens ?,  embarquent avec eux leur nutritionniste à quelques jours de la course : c’est qu’un kilo de plus sur la balance, ça fait 20mn en plus sur le chrono au final… Comme il n’aura échappé à personne que Motchus était un vrai sport de sportifs de hauts niveaux, nous vous proposons cette semaine un chapitre dédié à la nutrition. Car si vous voulez tout sauf acheter votre ticket pour le Baler19, nous ne saurions que trop vous conseiller de ne pas aborder l’épreuve à la légère, encore moins le ventre vide… Surtout qu’à cette période de l’année, les Goudes c’est aussi plein que la fosse de Beyonce, de Mylène ou de Muse.

A chaque tchim sa nutrition

Eh oui : pour nourrir au mieux ce que va vous permettre d’éviter le jetage en règle aux Goudes, il faut déjà savoir dans quelle tchim vous jouez : celle du soir ou celle du matin ? La Ouhaniste ou la Tavariste ? Si l’objectif final reste le même, les chemins d’y accéder sont, de fait, différents et nécessitent donc, des approches différentes.

 

La Tchim de la naït

Si vous êtes de la tchim minuit, l’objectif est de réveiller vos neurones à une heure où ils sont plutôt enclins à capoter sur le canapé en pleine digestion, en train de se dire que ce serait quand même bien d’aller se coucher parce que demain, y’a école.

     

     

    Alors, réveiller vos neurones, oui, mais pas trop. Pourquoi ? Mais parce que, justement, demain, y’a école (suivez un peu, hein…)

    Pour ce faire, un fruit ou quelques noix de cajou feront l’affaire, histoire de ne pas provoquer un pic de sucre à vous déclencher une crise à un diabétique hein. On évite le reste de gâteau de mamie 100% nutella – chantilly  etc… On évite aussi les féculents qui vont lentement mais sûrement vous faire glisser dans les bras de morphée, mais sans avoir fini le Motchus. Alors les pâtes au pesto avec double dose de parmesan, comment vous dire, qu’à part pour vous fâcher avec votre balance demain matin, c’est proscrit. Surtout que c’est le meilleur moyen pour vous réveiller au petit matin, le téléphone à la main bloqué sur la grille et la batterie à plat (oui, pour faire un Motchus on arrête la veille automatique, sinon on passe son temps à tapoter sur l’écran…).

    Evidemment, si vous êtes de l’équipe Tavariste (rappelons qu’il s’agit de trouver le plus rapidement possible, peu importe comment et peu importe en combien de lignes), un fruit de saison suffira : l’idée, c’est d’aller se coucher après.

    Si vous êtes Ouhanistes, c’est différent : tout commence en fait au dîner qui précède : eh oui, ma foi, si tu nous as mangé un couscous (ou une raclette comme Gilles hier soir, en plein mois de juillet), va pas nous rajouter un éclair au chocolat à Minuit, malheureux. Eviter les Goudes, c’est bien, surtout si tu as déjà l’autographe de Balerdi. Venir obèse comme Maradona sur la fin ou Ronaldo (le brésilien), c’est pas utile.

    La tchim du matin

    Si tu fais partie de la tchim du matin, alors là, c’est presque open bar. Trois écoles s’affrontent pourtant. L’école équilibrée proposera l’association féculents + orange (pas en jus, par pitié, ça flingue tout l’intérêt) + laitage, histoire d’affronter et le Motchus et la journée qui suit. Oui, parce que, contrairement à ce que certains pourraient penser, il y a une vie après Motchus.

    L’école micro-nutrition vous renvoie vers de la protéine animale à gogo (jambon / œuf / yaourt / fromage…) et surtout pas de sucre. Si vous aimez le fromage, c’est le moment de vous faire plaiz avant.

    Enfin, l’école bats les couilles de vos diètes de merde : croissant, pain au chocolat café.  Ca marche aussi pour le Motchus parce que ça se savoure. Nous faisons moins le pari sur la journée. Mais, surtout, on en reparlera à votre prochain check-up quand M. Cholestérol fera le guignol dans vos analyses. Pour autant, il faut aussi savoir se faire plaisir : gardez l’option pour le dimanche. Le plaisir des viennoiseries viendra compenser la fatigue de la réflexion made in Accates.

    Ici, que vous soyez Tavariste ou Ouhanistes, peu importe : l’objectif c’est de se réveiller.

    Si malgré tous ces conseils, vous faites un score de rhéné, pire, vous marquez mal, alors nous vous renvoyons vers nos conseils en matière de casse-croûte : quel sandwich pour les Goudes ?

     

    Artchicles qui pourraient vous intéresser aussi !

    Vé aussi

    La mauresque

    Un jour de juillet, dans un centre de vacances d’un petit village du Luberon, un type des zones du septentrion – et quand je dis ça, ne m’emboucanez pas, je ne parle pas d’un type d’Aix, arrive au comptoir…

    read more

    Quel sandouich pour les Goudes ?

    Et voilà, c’est dimanche, Médé a encore concocté un mot catégorie Mémé des Accates Nord tendance cousine du 3eme étage de 1967 et toi, tu te retrouves avec ta grille de 6 lignes de longs sur laquelle tu as passé la nuit… Sur twitter, c’est tombé comme à Stalingrad.
    Alors, quel sandouich pour les Goudes ?

    read more

    Viens !

    Abonne-moi ! 

    Oh tu veux recevoir la niouzeletteur, plutôt ? Abonne-toi, c'est aouf.

    CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ :

    8 + 10 =

    LinkedIn
    Share
    FbMessenger